• slide

    En Construction

  • slide

    En Construction

  • slide

    En Construction

  • slide

    Premiere Pierre

Site en construction

Paroisse Sacré Coeur Port au Prince

MOTS DU CURÉ

Frères et sœurs bien-aimés,

Les textes de la liturgie de la fête du Sacré-Cœur de l’Année C nous invitent à réfléchir sur la mission pastorale de l’Église. Les prêtres, pasteurs du peuple, de Dieu doivent la réaliser dans l’amour, la bonté, la tendresse et la miséricorde.

La fête du Sacré-Cœur est aussi celle de la sanctification des prêtres. La méditation du psaume de la fête, le psaume 22 (23), annonce bien le ministère du prêtre à travers les sacrements de l’Église. À travers elle, Jésus nous offre le ciel. Il nous ouvre à la vie éternelle : Le Seigneur est mon berger : je ne manque de rien...

  • Il me mène vers les eaux tranquilles : le baptême
  • Il me fait revivre ; il me conduit par le juste chemin pour l’honneur de son nom : le pardon, la réconciliation qui ramènent le pécheur à la vie de grâce
  • Si je traverse les ravins de la mort : il y a le sacrement des malades
  • Tu prépares la table pour moi devant mes ennemis : l’eucharistie
  • Tu répands du parfum sur ma tête : la confirmation
  • Grâce et bonheur m’accompagnent tous les jours de ma vie : donnés à travers tous les sacrements, mais grâce et bonheur, c’est un couple qui nous rappelle l’union des cœurs et la finalité du mariage !
  • J’habiterai la maison du Seigneur pour la durée de mes jours : promesse du prêtre qui, à la messe, prie ainsi le Seigneur : Ne permets jamais que je sois séparé de Toi.

En fait, si le prêtre refuse de s’éloigner de la maison du Seigneur, c’est pour être près de son cœur, pour faire l’expérience de sa miséricorde et l’offrir en suite au monde. Selon la prière du psaume 26 (27), c’est même la seule grâce que le prêtre demande au Seigneur :

J’ai demandé une chose au Seigneur, la seule que je cherche : habiter la maison du Seigneur tous les jours de ma vie, pour admirer le Seigneur dans sa beauté et m’attacher à son temple.

Que le Seigneur nous aide à admirer, à adorer la beauté de son cœur et de ses merveilles. Qu’il permette, autant aux prêtres qu’à tous les fidèles de s’attacher à ce vert pâturage qu’est l’Église.

Vert pâturage, car vrai pâturage. Les brebis, même les plus faibles, n’y sont pas données en pâture aux chacals. Elles y trouvent grâce dans l’abondance du rachat.

Ainsi s’expérimente la Miséricorde du Christ, Bon Berger, qui nous invite à cette réciprocité évangélique : « Heureux les miséricordieux, ils obtiendront miséricorde ».

Bonne fête du Sacré-Cœur – Bonne fête du Cœur bon, doux, humble et compatissant...